Astronomie

Un petit CROA de la terrasse !

Salut à tous,

hier, il faisait beau et surtout il a fait très bon jusque tard.
Le temps se prêtait particulièrement bien à l’observation astro.
Ne pouvant sortir sur Lalande ou Parne, question de kilometres et surtout de waf, je décide tout de même de dépoussiérer le dobson Meade Lightbridge 200.
ahhh, enfin, il me tardait de le sortir. Je n’ai pas eu envie de me prendre la tête avec la colim ni la mise en température. Basta, je pose le tube et direct je matte dedans. COOL je revis. Enfin un moment de détente astro.
La lune de 4 jours était splendide avec une belle lumière cendrée.
Je décide donc de jeter un oeil sur ce premier quartier, enfin presque. Quelle splendeur.
La transparence du ciel n’était pourtant pas exceptionnelle mais tout de même suffisante. J’ai aussi constaté beaucoup de turbulence à fort grossissement.
Je ne suis pas un pro du visuel mais ça fait du bien de se laisser transporter par la simplicité de la mise en place d’une part et par la vision rapide que l’on peut avoir avec un dobson.
Après plusieurs minutes sur la lune, avec différents occulaires 16, Orion 20, Nagler 7 et Orion 6 (très bon rendu). Je décide de tester avec mon doubleur Powermate 2.5. Je suis même aller à rajouter un pauvre doubleur de focale meade devant pour voir … bonjour la turbu et c’était comme si j’avais mis une tranche de gras devant tellement il y avait de saloperies dessus. Autant dire, je l’ai retiré immédiatement. Mais bon le grossissement devait trop important pour les 200 mm de diamètre du tube.
Donc, je reviens à mon 20mm et je décide de faire une petite virée sur les amas d’étoiles ouverts.
Evidament, je passe voir M45, les pléiades dans le taureau avec Alcyone et ses sœurs.
Puis je rend visite aux messiers 34 dans Persée avec le double amas NGC884+NGC869 puis M35 dans le Gémeaux et enfin M36, M37 et M38 dans le Cocher.

Une petite étoile double Castor des Gémeaux pour le plaisir de les résoudre facilement au nagler 7.
et trois autres de magnitude 4.3 et 6.3 et 6.5 dans la constellation de la Girafe (au sud).

J’avais une visibilité de magnitude 4.2 (en visuel pur)

Une bonne soirée, simple et rapide.

Y’a pas à dire, le meilleur matos, c’est encore celui dont on se sert le plus souvent.

Je suis bien content d’avoir un dobson à la maison rien que pour le détendre de temps en temps et me rapprocher des étoiles.

A bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.