Toujours visibles dans le ciel toute l’année.

Publié le Publié dans Astronomie

Extrait du site webastro.net : http://www.webastro.net/index.php?wapedia=183

Les circumpolaires :

Les circumpolaires sont visibles toute l’année, il est donc impardonnable de les manquer, sous aucun prétexte. Dans la Grande Ourse et la Petite Ourse, on peut observer de belles galaxies, nébuleuses et amas d’étoiles qui seront développés ici.

Le double amas de Persée : NGC884 (khi Persée) & NGC869 (H Persée)

C’est un amas ouvert, dans la constellation de Persée.
Visible à l’œil nu en apparaissant comme une tache floue, une paire de jumelles permet de distinguer les deux amas. Avec un grossissement de 30X à 50X, le champ de vision est littéralement inondé d’étoiles et le double amas est grandiose.

La Petite Dumbell : M76

Nébuleuse planétaire dans la constellation de Persée, elle présente de nombreuses similitudes avec la nébuleuse Dumbell (M27), visible en été dans la constellation du Renard. Il sera possible de distinguer des nuances de vert, car notre œil y est sensible. L’observation devient intéressante avec un télescope de 200mm, avec un grossissement de 150X, on a l’impression de voir le chiffre « 8 ».

Le couple de la Grande Ourse : M81 & M82

Deux galaxies qui portent bien leurs noms, puisqu’elles forment un couple, car elles sont relativement proches et elles sont observables dans la constellation… de la Grande Ourse !
M81, en forme d’ovale est visible dans une paire de jumelles ou un chercheur en prenant la forme d’une tache floue, quant à M82, par sa petitesse, elle est plus discrète et a l’apparence d’un cigare (qui ne peut être fumé). Le couple peut être surpris (dans ses ébats) aisément avec un diamètre de 200mm.

La nébuleuse du Hibou : M97

Houhou, fait le hibou, en pleine nuit, et que fait cette nébuleuse planétaire dans la constellation de la Grande Ourse ? A découvrir avec un télescope de 200mm en vision décalée, mais il vaut mieux la tenter avec un 300mm afin de constater « qu’elle nous observe avec ses yeux de rapace », il s’agit en réalité de deux régions ou la matière est moins abondante. A faible grossissement, la nébuleuse à une taille suffisante pour ne pas être confondue avec une étoile.

La galaxie cachée de Messier : M108

Galaxie, dans la constellation de la Grande Ourse, à faible grossissement (20X à 40X), on peut la voir en compagnie de la nébuleuse du Hibou (M97), toutes deux seront dans le même champ de vision. Un grossissement plus fort est possible.

La galaxie de l’Œil : M94

Il s’agit là d’une galaxie se trouvant dans la constellation des Chiens de Chasse. Une paire de jumelles permet de voir le noyau central dans la galaxie, un télescope de 115 à 130mm permet un meilleur contraste. Avec un diamètre de 200mm l’objet prend la forme d’un amas globulaire et l’anneau en forme d’œil est perceptible. Par sa faible luminosité, la partie externe n’est pas visible même avec un diamètre de 500mm qui toutefois permet de constater la forme de spirale de la galaxie.

La galaxie du Tournesol : M63

Galaxie dans la constellation des Chiens de Chasse. Visible avec un diamètre de moins de 200mm mais n’offre qu’un noyau assez brillant, avec un 200mm on perçoit un aspect granuleux, sur la totalité de la galaxie. L’utilisation d’un 300mm voire d’un 500mm est préférable pour voir bien plus de détails. La vision décalée est vivement recommandée.

La galaxie des Chiens de Chasse : M51

Comme son nom l’indique il s’agit d’une galaxie dans la constellation des Chiens de Chasse. C’est la galaxie double la plus facilement observable. Avec un petit diamètre, on voit le noyau de M51 et le noyau de sa galaxie satellite (plus petite) portant le doux nom de NGC5195. A 200mm, les bras spiraux se dessinent dans un ciel bien noir ainsi que le pont de matière liant les deux galaxies. A 600mm et à un grossissement de 300X, des détails de la structure des bras spiraux sont observables.

La galaxie du Moulin : M101

Galaxie dans la constellation de la Grande Ourse. Au dessous de 200mm, elle ressemblera à une masse sans détails. Sa forme en spirale est plus évidente avec un 300mm voire plus.

Le frère d’Hercule : M92

Amas globulaire dans la constellation d’Hercule. Pour les fins connaisseurs, une pensé pour l’amas d’Hercule (M13), qui présente de nombreuses similitudes. Observable à l’œil nu, et avec des jumelles on ne distinguera qu’une tache floue. L’observation avec un télescope de 100mm devient intéressante car les étoiles composant cet amas sont distinguables. Pour un télescope de 200mm ou davantage la vision est féerique, compter les étoiles vous occupera pendant un long moment.

La nébuleuse Iris : NGC7023

Il s’agit là d’une nébuleuse par réflexion (appelée ainsi car elle n’émet pas de lumière mais reflète celle de l’étoile qui est en son centre) dans la Constellation de Céphée. Son étoile centrale est visible à faible diamètre, pour observer la nébuleuse en elle-même un diamètre de 200mm est nécessaire ainsi que de bonnes conditions. Dans des conditions médiocres, même un diamètre de 300mm est désuet. La couleur bleutée est évidente en photo, et dans de bonnes conditions avec un 300mm. Pour une multitude de détails, il vaut mieux miser sur un 600mm.

L’amas du Cygne : M39

Amas ouvert situé dans la constellation du Cygne. Dans un ciel bien noir, donc sans Lune, ni nuage, l’amas est visible à l’œil nu. Une paire de Jumelles (7X50) est amplement suffisante pour cette observation. Il vaut mieux ne pas avoir les yeux plus grands que le ventre en matière de grossissement, 7X permet d’avoir toutes les étoiles dans le champ de vision, il serait dommage d’augmenter le grossissement et de perdre en intérêt. 

Rédigé par Ktatonic

Laisser un commentaire